Les martingales à la roulette

martingale-rouletteUne martingale est un système (illusoire) qui permet d’augmenter ses chances de gagner à des jeux de hasard, comme la roulette. Tout en respectant les règles du jeu.

La martingale classique

La plus connue consiste à miser sur une chance simple – noir, rouge, pair, impair, passe ou manque. A chaque mise perdue, on double la mise. Par exemple, un joueur parie 1 € sur le noir : si la couleur sort, il gagne 1 €, si c’est le rouge, il mise 2 € sur le noir, puis 4 €, 8 € jusqu’à ce qu’il gagne.

Ayant une chance sur deux de gagner (en réalité, un peu moins, à cause du 0), le joueur peut espérer remporter la mise à un moment donné : il sera donc alors forcément remboursé par ce système et gagnera sa mise de départ, soit 1 € dans l’exemple ci-dessus.

La limite de cette martingale est corrélée à celle des mises que le joueur peut faire : pourra-t-il « survivre » à 10 échecs consécutifs ? Et pour uniquement gagner sa mise de départ … Sans compter le fait que les casinos disposent de systèmes pour empêcher sa mise en place, comme les tranches de mises…

Quelques autres martingales…

La grande martingale repose sur les mêmes principes que la version classique mais ajoute une unité en cas de perte : si la première mise est de 2 € et s’avère perdante, il misera 5 € la seconde fois, puis 11 €, etc. Augmentant le risque comme les gains. Et se heurtant aux mêmes limites que la martingale classique.

La « piquemouche » est une version plus complexe : le joueur recommence à une unité dès qu’il gagne et il augmente sa mise d’une unité quand il perd ; il double sa mise dès qu’il atteint 3 échecs consécutifs.

La pyramide d’Alembert est basée sur le principe qu’une perte augmente la chance de gagner au prochain coup et inversement. En conséquence, le joueur augmente sa mise d’une unité, dès qu’il perd et en retire une, dès qu’il gagne. Il existe également la martingale de la pyramide d’Alembert inversée (ou la contre d’Alembert), qui consiste à diminuer les mises quand on perd et les augmenter quand on gagne.

Le « Paroli » est une des martingales les plus sûres car elle consiste à miser ce que l’on a gagné. En d’autres termes, on ne risque qu’une unité de son capital de départ, à chaque fois, puisque le joueur finit par jouer avec l’argent du casino. L’inconvénient majeur est que l’ensemble des gains peut être annulé en un coup.

Mais il existe également la martingale américaine ou la hollandaise et bien d’autres encore…